Attention rapide et personnalisée
Exp√©dition s√©curis√©e au Mexique et aux √Čtats-Unis
Payer mensuellement sans intérêts

thodes ale

Aujourd'hui chez #SeamosMexicanos nous vous présentons : César Solis, fondateur de Thodes Ale, situé à Mérida, Yucatán et nous raconte son histoire :


J'ai commencé avec l'idée de faire de la bière parce que j'avais une crise. Je travaillais comme employé du secteur public depuis un certain temps maintenant et je ne me sentais pas complet, j'étais toujours assez mauvais dans presque tout ce que je faisais en termes de choses manuelles ou de compétences et cela me causait une certaine frustration.

J'ai toujours voulu faire quelque chose que moi et d'autres aimerions, comme dessiner ou faire quelque chose de créatif. L'inspiration pour faire de la bière vient de la lecture du livre du Parrain, dans lequel le fait que c'était une coutume qu'en arrivant dans une maison, on offre du vin fait maison m'a beaucoup impressionné. Et j'ai pensé que ce serait très cool de recevoir mes invités en leur offrant quelque chose que j'ai fait. Mais c'est resté là, juste comme quelque chose que j'aimerais faire.

Jusqu'au jour o√Ļ j'allais chez un ami pour jouer √† des jeux vid√©o, et cet ami avait une brasserie artisanale, il dit qu'il a appris √† faire de la bi√®re en achetant un kit en ligne et c'√©tait tout ce dont j'avais besoin, alors j'ai allou√© mon bonus pour cette ann√©e pour acheter un kit de bi√®re, j'ai regard√© des vid√©os sur youtube, lu un fichier sur la fabrication de la bi√®re et brass√© mon premier lot. Comme pour presque tous les brasseurs, le lot s'est plut√īt mal pass√©. Mais cela ne m'a pas d√©courag√©, car l'exp√©rience de la cuisson de la bi√®re m'a fait ressentir d'une mani√®re que je n'avais pas ressentie auparavant, malgr√© le fait de me retrouver avec une cheva plut√īt mauvaise, le processus de brassage m'a sembl√© tr√®s gratifiant, malgr√© la fatigue et l'inconfort . J'ai donc commenc√© √† √©tudier pour mieux comprendre le processus, j'ai achet√© des livres, j'ai rejoint des forums et des groupes. Apr√®s avoir pass√© plusieurs mois √† √©tudier, concevoir et acheter mon syst√®me de brassage et de fermentation, j'ai contract√© un pr√™t au travail et j'ai assembl√© mon √©quipement de brassage et de fermentation en fonction de ce que j'avais appris, c'√©tait dans mon budget et c'√©tait suffisant pour mon ancien salle de bain maison de mes parents. J'avais entrepris de faire de bons chevas et je peux dire que lorsque j'ai utilis√© cet √©quipement pour la premi√®re fois, les choses se sont d√©roul√©es comme pr√©vu et j'ai certainement fait de tr√®s bons chevas. Maintenant je voulais inviter mes amis √† les prendre mais tr√®s peu ont vraiment pris le temps d'aller chez moi pour les essayer, ce qui m'a un peu d√©courag√© car la motivation initiale √©tait de pouvoir le partager avec mes amis et connaissances. Mais j'√©tais d√©j√† √† l'int√©rieur, tout comme le m√®me "Ricardito", je savais d√©j√† que c'√©tait mon truc... faire de la bi√®re artisanale. La v√©rit√© est que j'avais tr√®s peu de connaissances sur les bi√®res, en fait j'ai fait des styles de bi√®re que je n'avais jamais essay√©s de ma vie, mais j'√©tais un Geek et j'ai beaucoup lu sur les bi√®res, leur histoire de chaque style et les pratiques de brassage, qui m'a donn√© de bons r√©sultats. J'ai donc consacr√© mes dimanches √† cuisiner de la bi√®re et j'√©tais tr√®s heureux. Mais au d√©but de 2018, j'√©tais √† court d'argent et si je commen√ßais √† d√©penser plus d'argent depuis chez moi pour acheter de la bi√®re, je risquerais d'avoir des probl√®mes avec ma femme, ce qui m'a un peu d√©courag√©, car je ne pouvais pas continuer √† faire de la bi√®re. .

Jusqu'√† une fois o√Ļ je suis all√© dans un magasin de bi√®re, nous avons demand√© une recommandation et ils ont recommand√© une bi√®re locale qui √©tait vraiment mauvaise, et donc ma femme a dit au directeur que je faisais une meilleure bi√®re que celle qu'ils avaient recommand√©e, √† laquelle le directeur a r√©pondu qu'elle devait l'apporter et s'il √©tait bon, ils le vendraient. Et c'est comme √ßa que tout a commenc√©, j'ai commenc√© √† voir l'√©tiquette, le logo de la brasserie et comme je suis une personne qui aime la fantaisie, je voulais que mes chevas aient des noms et des images issus des mythologies, mais les noms que j'aimais √©taient d√©j√† utilis√©s, Ma un ami l'illustrateur m'a dit de l'appeler un nom comme mon surnom, parce que c'est ma bi√®re et si les gens ne l'ach√®tent pas alors je boirais tout moi-m√™me et il a sugg√©r√© de mettre une image bas√©e sur moi comme logo et je l'ai pens√© serait quelque chose de plus du type bande dessin√©e ou pour enfants, mais cela s'est tr√®s bien pass√© et nous avons laiss√© le logo tel qu'il est maintenant, ce serait Todes Ale (la bi√®re de Todes que je suis) mais dans l'impi ils ne l'ont pas permis parce qu'il y avait une entreprise qui faisait des jus qui s'appelait Katodex et comme tout le monde c'est "Ce n'√©tait pas possible, alors on a ajout√© le h et √ßa s'est termin√© comme √ßa Thodes Ale. Et j'ai commenc√© √† vendre mon chela, mes premiers clients √©taient Dzalbay, Taninos para todos et le magasin Ra√≠ces. Et je pouvais d√©j√† beaucoup cuisiner car la bi√®re √©tait bien re√ßue, j'avais propos√© de faire une cheva de tr√®s bonne qualit√© et j'y √©tais parvenu. La demande a commenc√© √† augmenter et la brasserie s'est donc d√©velopp√©e.

J'ai commencé à donner ma cheva à des gens avertis et ça leur a plu, je l'ai donné à des sommeliers de bière et ils m'ont donné de très bonnes critiques, et je suis devenu ami avec eux, j'avais enfin trouvé quelque chose dans lequel j'étais reconnu pour être bon, et je décidé de vivre À partir de là, la plupart des gens m'ont dit que tu ne peux pas, je me souviens qu'à une occasion j'ai invité un couple d'amis chez moi pour prendre quelques-unes de mes bières et parmi la conversation dont je ne me souviens pas dans son intégralité maintenant, il m'a dit : " C'est comme si tu voulais vivre de la bière, c'est juste un passe-temps ", auquel je n'ai pas répondu, mais ce commentaire m'a semblé un peu idiot car on sait qu'il y a beaucoup de microbrasseries et il existe plusieurs microbrasseries domestiques, et jusqu'à une certaine capacité de production si elle est considérée comme une bonne affaire.

Plus tard, j'ai rencontré des brasseurs locaux qui ressentent la même chose. Je n'ai jamais été d'accord avec eux, c'est mon objectif, avoir une microbrasserie durable, jusqu'à présent j'ai réussi à grossir, j'ai amélioré la qualité de mes bières, j'ai pu assister à un camp de bière à Tijuana enseigné par l'une des meilleures brasseries du monde et l'un ou l'autre plat local. Mon objectif est d'être le meilleur brasseur du Yucatan.

Une autre chose que j'aime le plus, c'est l'ambiance de la bi√®re, aller √† des festivals, aller dans des endroits o√Ļ ils vendent de la bi√®re artisanale et tra√ģner avec les serveurs ou les vendeurs. Je peux consid√©rer beaucoup d'entre eux comme mes amis.



Suivez-le sur ses réseaux
ūüĎČ num√©ro de contact : 9993455534
vente au public
ūüĎČ 9993512674 restaurants et boutiques
ūüĎČ thodes.ale@gmail.com
ūüĎČFacebook : https://www.facebook.com/Thodes.Ale
ūüĎČInstagram : @thodes.ale

Post précédent Post suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés